Crédit photo : Philip Larouche

Nid d’coucou 5, une bonne dose de folie !

12.12.13 Actualités2013

Les 8 et 9 novembre dernier, Premier Acte a été envahi par une étrange folie qui s’est transmise à tous les improvisateurs de la cinquième édition de Nid d’coucou et affectant à coup sûr plusieurs personnes du public. Force est d’avouer que les improvisateurs ont fait preuve d’une incroyable imagination et d’un fin talent afin de surmonter les multiples séances psychiatriques imposées par l’animateur et maître psy Dominic Lapointe.

De la scène profonde, où ils ont dû confier leurs plus intimes secrets à propos de leur relation avec une peluche, à la scène de crime, où ils furent ligotés d’une camisole de force, tout en passant par une discussion avec des personnages préenregistrés sur vidéo, les improvisateurs ont su s’adapter à des revirements de situations des plus déstabilisants. Le décor, qui nous plongeait dans une chambre d’institution psychiatrique à saveur Nid d’coucou, était parfaitement adapté à la situation et a su en inspirer plus d’un. Ce fut donc tout en générosité que public et improvisateurs ont pu ingurgiter leur dose annuelle de folie, ce qui devrait leur permettre de tenir le coup jusqu’à leur prochain traitement prévu pour la sixième édition de Nid d’coucou.

Enfin, comme l’avait si bien dit Didier Érasme : « C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous ! ».

 

Pour voir les photos de l'événement cliquez ici ».